more from
Audiogram

Mille ouvrages mon cœur

by Salomé Leclerc

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      $10 CAD  or more

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Includes unlimited streaming of Mille ouvrages mon cœur via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 2 days
    Purchasable with gift card

      $12.99 CAD or more 

     

  • Record/Vinyl + Digital Album

    En raison de délais dans le processus de fabrication, les vinyles ne pourront être expédiés qu'à partir du mois de décembre.

    Includes unlimited streaming of Mille ouvrages mon cœur via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 14 days
    Purchasable with gift card

      $19.99 CAD or more 

     

1.
Anyway 03:08
C‘est plus facile de ne rien se promettre C’est pas étrange qu’on ne suive pas le plan à la lettre Les rivières vont couler Si ça doit être ça Anyway C’est plus facile de t’écrire que d’y être Quand même étrange de ne pas être là pour ta fête Les jardins sur ma terre Font oublier l’hiver Anyway C’est plus facile mais là on fait comment ?
2.
Il y a que le jour n’était pas la nuit mais tout comme On cherchait les étoiles avant qu’il ne soit minuit Barcelone Il y a que ce jour n’était pas d’ici mais tout résonne On a trouvé les rêves et on a tout bâti en personne Tu te souviens de quoi, dis-moi ce qui défile ? Qu’est-ce qu’il y a quand tu fermes les yeux sur le film de nous là-bas ? Ramène-moi encore le vent qui nous dessine Il y a qu’on n’est pas revenus pour vrai Ça n’étonne pas Le bonheur ne reprendra jamais au complet ce qu’il donne Tes yeux à Barcelone On voyait qu’on n’était pas juste un coup de crayon carbone Il y a un an, sur la plage, il y a des ombres qui s’allongeaient Tu te souviens de quoi, dis-moi ce qui défile ? Qu’est-ce qu’il y a quand tu fermes les yeux sur le film de nous là-bas ? Ramène-moi encore le vent qui nous dessine Tu te souviens de quoi, dis-moi? Qu’est-ce qu’il y a?
3.
Est-ce que je dois m’en aller ? Est-ce perdre que de tout laisser ? Est-ce qu’ici je dois me retourner ? Est-ce facile de pardonner ? Est-ce que j’essaie d’oublier ? Est-ce là que j’ai le droit de pleurer ? C’est comme si le ciel n’avait pas bougé C’est comme de comprendre que je peux rentrer Si je vois les étoiles se défiler, pourras-tu m’attendre là où on s’était trouvés? Est-ce le temps qui doit passer? Est-ce que ça va s’arrêter? Est-ce ici que tout pourrait changer? Est-ce que je suis fatiguée ? Est-ce qu’à force de le dire, on sait? Est-ce là que j’ai le droit de tomber? C’est comme si le ciel n’avait pas bougé C’est comme de comprendre que je peux rentrer Si je vois les étoiles se défiler, pourras-tu m’attendre là où on s’était trouvés?
4.
Avant de t’écrire que j’avais besoin de toi Que j’avais besoin de toi J’ai pensé pleurer J’ai pensé pleurer mais j’ai pas fait ça Avant de t’écrire que j’allais quand j’allais pas Que j’allais quand j’allais pas J’ai pensé crier J’ai pensé crier mais j’ai pas fait ça Avant de t’écrire que le temps ne s’arrête pas Que le temps ne s’arrêtera pas J’ai pensé laisser, tout laisser tomber J’aurais pu faire ça Avant de t’écrire Avant les dégâts Avant les éclats J’ai pensé à toi
5.
Je serai libre chaque printemps Pouvoir te dire comment ça se passe par ici Comment la vie maintenant te retient à l’abri Je serai libre chaque printemps Pour te le dire Souvent je reviens par ici et je reste assez longtemps, jusqu’au bord de la nuit Je serai libre chaque printemps Le vent dessine, j’en fais autant Mille et un signes qui passent et repassent par ici Dans le ciel au bout d’un rang Quelque chose de lui Le vent devine chaque printemps Chaque sourire brûlant Le soleil est sorti Dans la forêt doucement Retrouver son ami Le vent devine chaque printemps Je serai libre chaque printemps Pour te redire Comment je ne t’oublierai Que le souvenir est si grand et doux comme l’été Je serai libre toute l’année
6.
Et si je n’reste pas, ce ne sera pas parce que j’ai pas essayé fort Et si je n’reste pas, ce ne sera pas parce que j’irai quelque part Pas parce que j’irai quelque part Tu sais, je t’aime encore Tu sais bien, j’aimerais pouvoir tout t’avoir juste là Juste toi pour moi Et si je ne peux pas T’ouvrir les bras Ce n’est pas que mon corps s’endort Et si je ne peux pas plus que ça Ce n’est pas que mon coeur s’endort C’est juste trop, trop d’efforts Tu sais, je t’aime encore Tu sais bien, j’aimerais pouvoir tout t’avoir juste là Juste toi pour moi
7.
Je sais parfois, la vie elle balance Je sais que tu es là si je pense refaire un tour Je sais souvent c’est un long dimanche Et tenter d’aller si vite ne change rien du tout Ce n’est pas grand chose Que des images en morceaux C’est toi et moi À toi le choix Comment finir ça? Si tu veux de moi Si tu ne m’oublies pas Je sais que la vie prend de l’avance (parfois elle chasse la distance) Quand j’essaie de chasser la distance entre nous Je sais que parfois tout se mélange (tu sais parfois je me demande) Comment faire pour se rendre (Comment me rendre jusqu’au bout) Ce n’est pas grand chose Que des images en morceaux C’est toi et moi À toi le choix Comment finir ça? Ce n’est pas grand chose Mais ça peut être beau Si tu veux de moi Si tu ne m’oublies pas
8.
C’est comme ça Tu croiras qu’on a change de bord le calendrier Y’a plus rien qui adonne L’été te parle de l’automne C’est comme ça C’est une vie inversée Tu croiras qu’on s’est trompés Que l’heure n’est pas la bonne Je sais, la nuit n’attend personne
9.
Cinéma 03:42
Je vais peut-être rentrer tard Ne demande pas Je vais m’asseoir dans le noir Je ne changerai pas l’histoire de mon cinéma De mon cinéma Quand la vie explose, y’a plus rien autour qui s’y oppose Je vais peut-être rentrer tard Je n’m’excuserai pas Je m’oublierai quelque part De longues heures nous séparent Comme au cinéma, ça n’existe pas Quand la nuit explose, y’a plus rien de nous qui s’y oppose Je vais peut-être rentrer tard ou peut-être pas
10.
Rue Messier 03:35
Parce qu’il faut Parce qu’il faut se rendre un peu plus loin que ça Parce qu’il faut Parce qu’il faut qu’on change Je laisse derrière moi C’est peut-être une fois là-bas que je n’aurai plus peur, tu vois Donne-moi le temps, reste là Je connais le chemin déjà et chacun des oiseaux sur le toit Chaque fois Chaque fois que je penche Que je tombe plus bas Chaque fois Chaque fois tu chantes Ça vaut toutes les chansons derrière moi C’est peut-être une fois là-bas que je n’aurai plus peur, tu vois Donne-moi le temps, reste là Je connais le chemin déjà et chacun des oiseaux sur le toit C’est peut-être une fois là-bas que je n’aurai plus peur de toi Donne-moi le temps, reste là Je connais le chemin déjà et chacun des oiseaux sur le toit
11.
Oui j’ai pris, j’ai pris le temps Pour savoir où je vais maintenant Jusqu’ici les vies d’avant, ça se compte en sentiments J’ai placé mon coeur à l’endroit Pour une fois Oui j’ai pris, j’ai pris le temps ça se compte en événements Je me souviens du premier soir de l’été Je me souviens de ne plus vouloir rentrer Quelque chose de bien vivant Quelque chose du recommencement Juste ici c’est évident Juste ici et tranquillement J’ai placé mon coeur à l’endroit Pour une fois Pour une fois, placer mon coeur à l’endroit Pour une fois
12.
Tes voyages 04:15
Quand la nuit efface, dans mes mains, toutes les lignes qui reliaient ton destin et le mien Quand le nuit efface ta lumière sur ma peau, t’es là en haut Quand le soir tombe avec moi et noircit les chemins qui me menaient là dans tes bras Quand le soir tombe, je sais que tu es là T’es parti sans me parler de tes voyages J’espère que tout va T’es parti, mon coeur n’arrête pas l’ouvrage et ça ne changera pas Quand le ciel se plombe, je le prends sur mon dos T’es là en haut Tu me manques autant que ça Mais y’a ici tout ce qu’il faut pour que la mort ne gagne pas Et qu’elle le veuille ou pas, il y aura toujours au fond de moi un peu de ta voix Quand je suis seule, t’es encore avec moi T’es parti sans me parler de tes voyages J’espère que tout va T’es parti, mon coeur n’arrête pas l’ouvrage et ça ne changera pas T’es parti sans me parler de tes voyages Ici ça va pas Ça ira, ça ira

credits

released October 8, 2021

Écrit et composé par Salomé Leclerc


Réalisation et arrangements

Louis-Jean Cormier et Salomé Leclerc


Prise de son

Louis-Jean Cormier et Salomé Leclerc


Arrangements de cordes, d’instruments à vent et de cuivres

Louis-Jean Cormier et Salomé Leclerc



Mixage

Louis-Jean Cormier et Ghyslain Luc Lavigne



Matriçage

Marc Thériault

Le Lab Mastering


Enregistré à Montréal au Studio Dandurand, à l’Église de la Visitation et au studio de Salomé


Design graphique

Sarah Marcotte-Boislard


Photographie

Hubert Hayaud


Révision des textes

Félix Dyotte



Direction artistique

Philippe Craig



Production exécutive

Philippe Craig

Stephanie Robi



Éditions

Éditorial Avenue



Musiciennes et musiciens

Salomé Leclerc - Voix, batteries et percussions, guitares électriques et acoustiques, basse, piano, omnichord


Louis-Jean Cormier -

Piano sur Tes voyages

Guitare électrique sur Où on s’est trouvé

Une voix sur Où on s’est trouvé(trouvez-la!)

La Eastwood Bass 6 à Guylain sur avant de t’écrire et Rue messier

Moog sur Mon coeur à l’endroit



Quatuor Les mommies on the run

Mélanie Bélair - violon

Mélanie Vaugeois - violon

Ligia Paquin - Alto

Annie Gadbois - violoncelle



Jean-Nicolas Trottier - Trombone

Louis-Pierre Bergeron - Cor français

Jean-Sébastien Vachon - Tuba

Yvan Belleau - Clarinette

Jean-Pierre Zanella - Flûte

license

all rights reserved

tags

about

Salomé Leclerc Montréal, Québec

contact / help

Contact Salomé Leclerc

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like Salomé Leclerc, you may also like: